La D3 crée l’exploit! (12-8 face à Vitré)

Incroyable! Inimaginable!

 

Tous les bookmakers donnaient l’Aurore Vitré favoris face à la JA Melesse. Et ils avaient de bonnes raisons : lègerement supérieur sur le papier, l’équipe vitréenne, composée de quatre jeunes techniquement quasi-irréprochables et mentalement bien préparés tous en progression, avait de quoi faire peur.

Et, pourtant l’Aurore Vitré n’aura pas vu le jour…

C’était sans compter la hargne et l’esprit d’équipe habitant les Melessiens. Tiens! Là aussi 4 jeunes, tous en progression, accompagnés de 2 vieux briscards pour qui le ping n’a plus de secret…

 

AURORE VITRE TT 6       MELESSE JA 3        

Lionel POISSON (995)

Jérome COCHET (898)
Jean POIRIER (901) Yves HERROUIN (964)
Stéphane BRIOLAT (902) Loïc GUAGLIOZZA (894)
Dorian PACAUD (756) William BOBON (763)
Gireg GUINARD (877) Quentin LE GOUARD (803)
Nicolas BRUNIAUX (766) Sylvain LE ROUX (747)

 

Les quelques spectateurs présents dans la salle ont pu se régaler devant un match de tous les records :

– Plus grand nombre de belles dans une rencontre

– Rencontre la plus longue

– Partie la plus longue

– Nombre de balles gagnantes inscrites par les visiteurs

– Nombre de croque-Monsieur avalés en une soirée

Et j’en passe tellement il y en a eu…

 

La phrase du jour est dûe à Quentin : notre équipe était à peine arrivée dans les vestiaires, prête à en découdre et à mordre dans leurs raquettes. Cependant, Quentin préférait mordre dans ses Croque-Monsieur, nous gratifiant d’un admirable « Bon maintenant je vais manger » avant le début de la rencontre.

Le décor était planté.

On s’échauffe, puis la rencontre commence. Le 1er point fut une perf’, obtenue très efficacement par Jérome (3-0). Du côté de la B, deuxième match et 1ère belle (perdue) pour William, face à un jeune adversaire très supérieur techniquement. Melesse s’est ensuite fait breakée 3-1, à la suite d’une deuxième belle perdue par Yves lors de son match de chauffe. Quentin s’est lui fait prendre au jeu d’un petit jeune avec un picot (et oui ça existe et c’est triste). Ne se laissant pas impressionnés, Loïc et Sylvain remettaient les compteurs à zéro, en s’imposant respectivement (3-1) et (3-2) grâce à un jeu flamboyant.

3-3 puis 4-3 pour Vitré, Jérôme perdant une nouvelle fois à la belle contre un jeune très offensif jouant beaucoup plus haut que son classement actuel. Egalisation à 4-4 grâce à une association parfaite entre William et Sylvain qui ont atomisés 3-0 leurs opposants, démontrant une fois de plus que le tennis de table est un sport d’équipe. Puis, l’incroyable est arrivé : Melesse a breaké Vitré 4-5 puis 4-6 grâce à Loïc encore à la belle face au meilleur d’en face, et par William nullement impressionné par les picots…

La rencontre est tendue, les capitaines des deux équipes n’en pouvant plus, ils se retrouvent par hasard côte à côte devant des urinoirs incrédules qui n’en perdent pas une miette :

« Sylvain- C’est serré hein?

Stéphane- Ouais

Sylvain- Déjà 4 belles je crois…

Stéphane- Oui c’est ça »

De retour sur les terrains, Melesse mène alors 6-4. Les deux capitaines, l’esprit plus léger se sont ensuite tous les deux imposés. Yves perdra en 4 sets contre le Vitréen. Sylvain, intenable et présentant un jeu offensif de haute facture, s’est offert le match au terme d’une nouvelle belle archi-serrée. Le score de 5-7, fut ensuite aggravé par le double en A associant Jérôme et Loïc qui ont laissé parler leur talent (3-0).

Arrivèrent alors les matchs les plus serrés et stressant de la soirée. Quentin en B, et Loïc en A auront offert un spectacle d’une même intensité (tous deux à la belle) mais auront connu des issues différentes. Mené 2 sets à 1, Quentin à renversé la vapeur en prenant d’avantage l’initiative face à son adversaire, sans doute un peu ammoindri physiquement. Loïc à malheureusement échoué (-10/+10/-7/+7/+9) nous offrant un superbe spectacle à base de défense et de contre-attaques, contre un grand attaquant en face.

6-9 à ce moment de la partie, puis 7-10 en faveur de Melesse, les deux capitaines continuant à montrer l’exemple. Jérome et le jeune picoteur vitréen en auront fait les frais. Enfin le point de la victoire arriva. Melesse fut libéré par William, véritable mitraillette lors de son dernier match. Libéré, Yves nous offrit même le luxe de mener 12-7 face au leader de Vitré.

La rencontre fut conclut par un match en 5 sets (encore), que Quentin a perdu alors qu’il menait pourtant 2-0. Dommage Quentin…

Cette victoire épique récompense des joueurs héroïques menés par un capitaine évoluant à son meilleur niveau. Au final, on compte 9 belles dont 4 remportées et 3 perfs’. Ce mini « hold-up » nous ouvre la route de la D2 sur laquelle se trouve un dernier obstacle : Gévezé AS 1…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.