Melesse Ping 1 / Thorigné Fouillard 9

1h45, Max rentre dans sa voiture, écoute Nostalgie et entend ce qui sera la musique d’ambiance de ce résumé ==> ICI <==

Plusieurs approches m’ont été proposées, une seule sera retenue : MA mienne. Le titre de cette chanson correspond carément à ce que j’ai fait. Je suis clairement obligé de parler de moi en premier, d’une parce que c’est moi qui écrit, de deux je suis le capitaine et que c’est moi qui commande, de trois patate. Nan bon, on en parlera plus tard, question de suspens.

Victoire 14/6, ou plutôt 10-0 et 4-6. Et ouais, une nouvelle fois encore, la B reste invaincue, 30-0, outch, super les gars !

B : 6-6-5

Mais ç’aurait pu être tout autre ce soir, un 660 qui fait de la régu comme un 11 et qui joue comme un 9 ( facile ) à la table, un joueur impressionnant malgré son nombre de fautes. Le plus jeune, des coups intéressants mais pas à saplace en D2, ça viendra très certainement. Et le 3e larron, curieux : ne bouge pas beaucoup de la table ( gaucher ) mais sur les balles et démarre mollement en coup droit/revers perd 11-9 à la belle contre Max, perd 3-1 contre Yves et 3-1 contre Marco qui se demandait aussi comment le jouer…

Double Yves/Max : On en retient une très jolie dernière balle digne d’une coopération à toute épreuve, service marteau-remise mihaute-attaque plaçée/puissante d’Yves, pouf 3-1 !

A : 9-9-7

Un gâteau ! Bulle pour Pascal, un bon attaquant jeune, un moyen joueur avec un très bon touché de balle et un 3e avec un coup droit et… un picot qui a vraiment cassé tout le jeu. Toujours la même histoire, on fait pas attention à ce qu’il se passe dans l’autre partie d’équipe.

Judi était chaud quand même, 3, top sur top/contre top contre le jeune, aucun soucis.

Hubert, 1, pas vu jouer du tout, toutes mes excuses, si quelqu’un a un mot à rajouter…

Le rigolo maintenant, parce que ouais, ya plusieurs choses rigolotes, certains qui me regardent, d’autres non, je m’excuse auparavant Hubert mais c’est plus fort que moi, et tu nous as valu à Loïc et moi, un surprenant fou-rire : On tappait la balle avec Lolo, viennent les au-revoir d’Hubert, Au revoir Loïc et il s’apprête à dire au revoir à Max quand ce dernier entend quelque chose. Ni une ni deux, Max regarde Hubert et crie : AH T’AS PETÉ ?.! Effectivement, le dégazage selon Hubert, le fou-rire, monstrueux.

Je ferais donc un petite appartheid, purement subjectif, sur la vesse, bien méconnue de tous : [ je m’excuse déjà de la délicatesse des propos pouvant choquer les jeunes lecteurs, qui eux le diront surement d’autres manières]

L’expulsion d’air par l’anus, ou vulgairement appeler « prout » de par le bruit qu’il nous soumet, est une action tout à fait naturelle, on en entend le plus fréquement parler par le biais des vaches qui expulsent une dose de CO2 inversement proportionnelle à la fréquence du rasage du barbe du captaine sur la racine carrée de  pi ². Il procure en général, un état de bien-être et de soulagement, quand celui-ci n’est pas foireux. Il existe sous différentes formes : celui qui fait du bruit simplement; celui qui fait pas de bruit mais qui sent pas la douce eucalyptus du matin; celui qui fait du bruit ET sent pas la douce eucalyptus du matin; celui qui grouille = quand tu l’as sorti tu te rends compte qu’il faudra faire une lessive; celui de la gastro ( malgré les hurlements, je ne détaillerais pas ). Voilà donc ce que c’est ! Curieux…

 

Woaw, je me permets un double retour à la ligne, normal c’est pas de n’importe qui qu’on parle, j’imagine que la musique d’ambiance est terminée je ne saurais trop vous conseiller que de vous concentrer et de vous imaginer le reste…

Max, il vient d’une planète certes, laquelle, lui même se le demande tous les matins à 14h. Certains diront : oh ****** ( Quentin G. ), d’autres oh mais vas-y ( William B. ), d’autres c’est Max ( Marco, en réponse à la demande faite de son capitaine ). Qu’est ce qu’il a fait ? Hum, je sens que je vais encore me faire charier par Victor et Arthur, tant pis je brise leur espoir ! J’avoue ne me souvenir que des deux derniers échanges, j’aurais attaqué, (à partir de là, c’est ça) il l’aurait remise, balle qui s’arrête sur le filet, puis sur la table pour rebondir par terrNON, c’était sans compter Max, avec ses jambes ( courbaturées maintenant… ) en acier, qui va se positionner tranquillement sur la balle à 30 cm du sol. D’un coup d’anti-top, il la dépose sur la table adverse pour qu’elle ne fasse qu’un rebond un seul et finisse sa course en roulant sur la table. Max su qu’il avait gagné sa balle sans pour autant la voir précisément, mais fier du geste accompli se leva et cria en sautant : C’EST QUI ? Voilà, c’es tout, mais je considère que c’est énorme et je pense clairement à la plus belle balle de ma carrière de pongiste, pour l’instant…

Plus sérieusement : une faveur en tant que capitaine, mais plus, un cadeau de Noël en retard, ou en avance serait d’offrir à Max quelque chose qui lui tient à coeur, qui lui ferait rondement plaisir et qui arborerait la cohésion d’équipe/la compo/la qualité des joueurs : une dernière victoire en D2D contre Vitré qui nous permettrait de finir premier et de pouvoir disputer les finales départementales. Ce serait vraiment énorme.

Sur ce, bonne nuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.