Match 06/10/12 D2C

[Pour tout commentaire, je n’ai pas su activer la fonction voulue, si une personne compétante pour pouvait le faire, je lui en serais gré !] (MAJ)

Bonjour les Melesse Pingueurs !
Tout d’abord, je tiens à remercier en personne le webmaster [webmestre Max, le mot existe en français, NDLRv2] a qui j’ai quémandé les droits pour pouvoir [enfin] poster sur le site. Fort heureusement iront dire les mauvaises langues…
Hier soir, il y avait un match à prendre au sérieux. Pas le Sochaux – Rennes, mais le fameux Melesse Ping – Aurore de Vitré, match où il a fallu prendre les rennes et qui était vraiment chaud…
En guise de transition à mon schéma narratif, je vais lancer une blague digne de ce nom avec toute la splendeur qui la représente.
Il existe un peuple plus ou moins ephémère se reproduisant à coup de raquêttes et de balles et de table. Ce peuple, plus ou moins ephémère se reproduisant à coup de raquêttes et de balles et de table, est un peuple en voie de disparition. Ce peuple en voix de disparition est à ce jour, composé de trois membres si mes souvenirs sont bons. Ils ont plusieurs noms, plusieurs appellations, certains diront « eux », « l’autre peuple », d’autres diront « hahaha la blague » ou encore « ils font chier… » mais le principal et celui qui sera retenu fera appel à un rappel de votre culture générale, je vous aide ? Bon d’accord, un élan de bonté me laissera transparaitre l’identité de ce peuple ephémère se reproduisant à coup de raquêttes et de balles et de table, les huns vingt culs. Gwen, Hub’, Max’, c’est cadeau ! [NDLRv2 : Et Rémy, il sent le pâté ???]
Sinon, en ce qui concerne la rencontre, du côté de Vitré en A (et là, je regrette d’avoir dit à Gwen qu’il pouvait prendre les feuilles et que je me rappellerais de ce qu’il faut ) : 12 11 10 j’aurais dit ? et 11 10 9 en B, contre 11 11 9 en B pour Melesse et 12 12 10 en A. Deux joueurs me viennent à l’esprit, Yves et Pascal. On va commencer par le meilleur, Pascal qui fait 2 avec les honneurs, et qui n’est pas passé loin de faire 3 en perdant 11/9 à la belle d’un service manqué qu’il faisait pour la première fois du match. Le cas Yves, une grande désolation, une profonde mélancholie refoulée, des poussettes trop insistantes, des cheveux trop longs, une attente du rouge trop forte ? Non pas une, non pas deux, non pas trois, ni quatre, ni cinq, ni six, toujours pas sept, ou huit, non pas neuf, non pas dix ! Mais que se passe t-il ? Yves qui nous mène 10/4 à deux set à un pour lui, est remonté et perd ( aller, je vous épargne le suspens et le temps que je vous ai déjà pris en palabrant ne serait-ce qu’un petit peu plus que ce que j’ai déjà dit et ne serait-ce qu’un tout petit peu moins que ce que je n’aurais pas pu dire, passé toutes ces mélodies de mots, et ayant perdu une grande partie de ma concentration afin d’écrire ceci dans… ) Ah oui, 20-18, Yves perdra à la belle avec les honneurs quand même, il réitèrera presque cet exploit sur un autre match, ce sera pour la prochaine fois ô décurion !
Quelques témoignages recueillis par lr (ndlr : lr voulant bien sur signifier le « la rédaction » dans « note de la rédaction », et voilà encore reparti à écrire pour dire quelque chose que vous auriez bien sur compris du premier coup. Je ne comptais pas, bien sur, remettre en cause la bassesse de l’esprit humain, ou l’imagination que certains auront pu s’efforcer à employer pour une abréviation aussi consensuel ) : « Je suis pas content de moi, j’ai manqué de touché de balle » MB ( Marc Bouffort, et non pas Maxime Brault . . . ), « Fournisseur officiel de balles *** papillon » Judi, trouvant une grosse différence entre les balles ! , « J’ai senti que t’avais la pression, et on était toujours sur le même schéma de jeu, limite on a joué qu’en diagonale tout le match ! » Pascal, qui s’est fait féliciter par M’sieur Elleouet Alain auprès de ma personne pour son amélioration de jeu, « Boh ouais, j’ai pas l’impression d’avoir beaucoup joué » Dixit Hub’ 3-0, 3-0,3-0 et euh le double, 3-0, « Un centurion, c’est dix fois plus fort qu’un décurion, mais dix fois moins fort qu’un millurion » ben oui Yves, c’est logique.
Côté jeu, 8 points en B, Hub’ fait trois fois trois zéro et a remonté par deux fois des balles de set en sa défaveur serein comme le tourteau sur un barbecue, Max trois fois trois un avec des pics de coup droit solide comme le coup du lapin chez la girafe, Yves qui gagne Alain Elleouet tranquillement. Le double, rondement mené se formalise par trois set à zéro.
4 points en A, la moitié étant faite en A par l’homme du jour, et ouais Pascal, je pense que c’est toi, une belle gagnée, une belle perdue, tu méritais à juste titre de nous offrir la victoire. Marco, s’en veut sur le dernier match, gagne 11-4 le premier set pour perdre les trois suivants dans les 13-11 à chaque fois… Judi, manquait de concentration et de confiance, j’ai trouvé qu’il était mieux qu’à St Malo, il frappait comme une brute quand même. Question double, deux joueurs à mi-distance, trop juste contre de bons attaquants !
En espérant vous avoir tenu la grappe suffisamment longtemps, je vous souhaite un bon courage pour la semaine à venir et je remercie l’équipe de Vitré pour sa sympathie !

[NDLR, premier post sur le site, excusez de ma maladresse]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.