Avenir de Rennes / Melesse Ping

Voir feuille de rencontre dans l’espace réservé.

 

Il trouve que ça fait longtemps qu’il n’a pas fait de résumé, il pense qu’il a raison. Il se dit donc qu’il va remédier à ça. Le choix crucial, le faire maintenant ou alors demain quand c’est un demi-poil moins frais que si c’est fait dans le moment.

Bonne nuit ! ( ici, comme marque de politesse équivalent aux traditionnels « bonjour » ou « bonsoir » ).

Il est 3h08, je m’égare et m’aventure dans un résumé qui je l’espère, vous tiendra suffisament en haleine. Ben ouais, quand la soirée a été merdique, on est bien obligé de meubler comme on peut. Et là, c’est pas facile. Dans l’idéal, il faudrait embaucher notre Christophe B. national, à la limite la prochaine fois, on lui paye une badois pour qu’il vienne nous voir à Melesse et qu’il nous fasse le résumé. A défaut de Christophe, et d’une volonté co-équipère du résumé bien modeste, le capitaine se voit dans l’obligation de prendre par dessus son sommeil juste pour aligner quelques lettres, il meuble quoi.-

Mardi soir, à 20h15, on était 5 quand j’allais appeler Flo, 20h18, sms de Marco  » euh je pourrais pas jouer ! » Ok, 5-1 c’est facile, j’ai 5 doigts, plus facile pour compter. Flo accepte gracieusement de faire le 5e. Sans compter le jour de match, du coup de fil attendu vers 17h30 « Ouais salut Max, c’est Hubert, je peux jouer ce soir ! » Bon, ben déjà ça de plus en moins à ne pas laisser.

Equipe adverse : 12-12-10/9-8-5

Equipe visiteuse : 15 ( flo )-11 ( Judi )-11 ( Hubert )/11 ( Max )-10 ( Pascal )-9 ( Yves )

Sur le papier : ben du bic bleu patate.

A la table ( et je vous épargne les jeux de mots débiles du genre « raquette + balle… » ) :

Clairement 1 point en A, point que le capitaine se permet de dédier à Flo, qui est venu, a supporté, supporté, et a su porter les couleurs arborées par Melesse. En gros, il nous met le 10e point. Sur le papier, 9-1 pour l’Avenir.

Clairement 10 points en B, carton plein. En A comme en B, aucun match en 5 manches. Qui met le point de la victoire ? Ouais, bien joué vous avez trouvé, c’est Yves, qui avait trois genous en fait, ce qui lui a permis le fameux  » je nous avais fait le 22 bis ! « .

Judi a dit ( et non pas j’eus dit a dit, sinon ça se dit pas ) : Au revoir les gars, c’est jamais bon de partir faché. NDR : sisi, il vous disait en revoir Flo/Hub’/Pascal/Yves !

Le capitaine l’a dit, Hub’ l’a confirmé : compo exemplaire, puisque compo gagnante. Comme aux echecs, tu places tes pions et… ( mouais, on a connu mieux comme comparaison ).

Rdv au 23 mars !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.