R3 victoire 10-4 ou les Daltons en cavale

daltonsencavale

 

Les Daltons recevaient pour cette 3ème journée l’équipe de Grâces Le Merzer invaincue elle aussi.

Mais cette rencontre ne s’annonçait pas sous de bons augures.

En effet Joe coincé à l’extérieur de sa porte (une première pour lui et sa bande) avec sa clé à l’intérieur se trouvait toujours à Paris à 10h samedi en attendant l’intervention du serrurier de service. Un novice que Joe aurait sûrement étripé à une autre époque s’il lui avait aussi fallu 2h pour ouvrir la porte de la banque. En tout cas c’est bien la première fois que Joe laissait échapper 180 $ de ses poches.

 

L’état de nerf de William ne semblait pas au bon fixe. En effet, après avoir subi des entraînements à 2 à l’heure avec les anciennes gloires du club il était tombé de haut et n’avait pas fait sauté la banque de Tinténiac le week-end précédent. Et ce n’est pas les filles de joie des saloons aux lumières rougeoyantes d’Amsterdam qui lui auront rendu sa vigueur. Une chance pour lui, Ma dalton lui a interdit de sortir samedi soir veille de match.

 

Jack, ah Jack …

pas grand chose à en tirer ces dernières semaines, ni à Rennes, ni à Melesse, ni à Montreuil, juste peut-être à Gévezé. En effet ça a été le hold-up de la saison. Il en est revenu (si on peut dire qu’il est revenu de quelque part un jour) avec une double autite,  angine et autres microbes. Faut dire qu’à son époque le Bob il devait pas avoir beaucoup de temps pour l’hygiène avec le taf qu’il avait. Bref, pour Jack pas d’entrînement, pas d’entraînement et pas d’entraînement mais beaucoup trop de bisous. Et en plus s’il y va en vélo de ce temps là. Faut croire que Ma est moins intransigeante pour l’un que l’autre …

 

Averell, ahhhverell …

après une semaine également d’entraînement à 2 à l’heure pour William mais à 150 pour lui et son âge avancé, le directeur de la prison lui a octroyé une semaine de vacances bien méritée sans ses frères au bord de la Loire. Bien évidemment il avait promis de revenir à l’heure en omettant tout de même de dire qu’il avait abusé des pâtisseries locales.

 

Bref, le 1er entraînement de la semaine pour tout le monde a donc débuté le dimanche même du match vers 13h15. Autant dire que les forces en présence n’y étaient pas vraiment. William et Jack jouaient avec des balles ovales et cassées tout en pensant mutuellement que leur frère mettait des effets d’enfer. Averell ne sentait ni ses jambes ni la balle tandis que Joe resentait très bien, trop bien même, son estomac.

La rencontre s’annonçait donc difficile avec 4 adversaires appliqués à l’entraînement et Melaine invaincu depuis 2 phases.

 

En fait Joe piqué au vif par les 2 « moyens » sur son manque de résultats remporte ses 3 matchs. Tandis que les 3 autres compères se contentaient de gagner 2 matchs chacun,Averell et Jack remportant leur double.

 

Résultat : une victoire 10-4 un peu heureuse avec quelques belles à notre avantage et des adversaires valeureux. Heureusement pour nous le repas chez Buffalo Bill et la chaleur de l’Ouest n’ont pas réussi à Melaine.

 

Voilà, je laisse le détail des parties à Jack. Le maintien étant assuré nous allons maintenant pouvoir virer le moins bon, garder le meilleur et faire jouer Rantanplan et même Lucky Luke.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.