Melesse Ping 1 – Aurore de Vitré

 

Un grand proverbe dit :

Tout vient à point à qui sait attendre.

Un autre proverbe dit :

Qui commence par marcher sous la neige, finit par marcher sur la neige.

Un autre proverbe encore, dit aussi :

Un bon résumé c’est, une bière, des gateaux secs, et de la compote.

( pour les enfants, du lait, du pain, un petit suisse ).

Et pis de la musique, parce que sinon on est pas dans le rythme, on n’a pas la mélodie des mots qui vient nous chanter dans la tête et nous rappeler qu’avoir quelques notes musicales c’est trop cool !

 

Hier, en ce jour du 23 Novembre, un évênement a eu lieu. Inattendu ? Non. Imprévisible ? Non. Malvenu ? Joker. Peu fréquent ? Peut-être. En faisant le rapprochement, vous l’aurez deviné : Max a travaillé Samedi matin [et va se faire remonter les bretelles Mardi] Y’a eu un match de ping !

RDV à 18h40 : Appel à 18h50 « On est à Melesse Max, mais on ne sait plus où on doit aller te chercher, Hubert a oublié le nom de la ville » a-dit Judi.

19h40 : Bon c’est la 2e sortie, après c’est où ?

– Facile, à droite, et re à droite. Oh un garage peugoet !

– Je sais qu’il faut remonter sur la gauche un moment !

– Je crois que c’est une salle avec plein de cubes !

[ petit apartheid sous forme ludique : qui a dit quoi ? ]

Finalement, tout le monde avait raison à un moment, sauf le pilote qui voulait nous emmener à Laval en passant par La Gravelle.

 

Enfin, on arrive à la salle de Vitré : petit échauffement ( oui vous savez les échauffements qui ont goût de trop peu ? ) le genre d’échauffements où t’as aussi froid que quand t’avais pas commencé.

Remplissage de la feuille par Max sans… personne.

Avec beaucoup de ratures, non je déconne.

( 10 min que j’étais sur mon alexandrin là ).

Ce qui donne pour Vitré : 917/1020/909/1017

Et pour Melesse Ping : 1196(Max)/910(Victor)/1202(Judi)/1158(Hubert)

Et là, ça n’arrive pas aussi souvent que ça dans ce sens : ne pas sous-estimer les classements adverses ( ce n’était pas le cas ). Parce qu’en fait le résultat : mieux que les vendanges du Beaujolais, la défaite 10-4 de Melesse Ping.

D’où viennent les 4 points ? Max et Judi, partagés équitablement en 3 pour Max et 1 pour Judi.

Soirée ponctuée par un manque de chauffage, des jeux qui ont beaucoup ralentis le banc de Moulessiens présent et des jeunes qui n’ont rien lâché.

Défaite sans appel ni résistance prononcée, sauf à la fin du tout premier match quand on a mené 1-0…

Côté jeu, je vais tenter d’en parler quand même. Sur les 4 joueurs en face, 4 avaient un jeu mou quio n’avance pas et qui fait faire des bords de raquettes à Hubert. Pour dire, ils ont même réussi à endormir le jeu de Judi.

Les deux 10 sont des défenseurs sans attaque coup droit. Un peu trop passif peut être ? Hubert a tenté quelques frappes et tops qui commençaient à passer sur le dernier match…

Victor n’est pas assez rentré dans la balle et du coup, s’est endormi aussi dans les jeux adverses.

Judi, s’en tire bien en faisant 1. Va à la belle sur son dernier match assez serré et perd finalement 11-3 le dernier set.

Max, fidèle à son jeu, s’est endormi plus fort que ses adversaires et a fait quelques démos de défenses, 3.

Les doubles, on change pas une équipe qui gagne, mais comme on l’a pas trouvée, ça fait bien 0 en double, pour une fois !

A bien y réflechir, on se prend une cacahuète, mais aucun de chez eux n’a fait 3 !

A Samedi prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.